List:81

De PolimaWiki
Type Image
Nom auteur Eustache Deschamps
Titre Ballade 347
Incipit En Flandres noble compaigne
Forme de la liste Liste avec retours à la ligne
Periode 1350-1400
Langue Langue vernaculaire
Lieu de production
Pays FRANCE
Région
Espace hors Europe
Chargement de la carte...

46° 13' 39", 2° 12' 49"

Typologie Poésie
Autres
Mot clé Poésie, Liste avec retours à la ligne, FRANCE, 1350-1400, Langue vernaculaire



Ville PARIS
Institution Bibliothèque nationale de France, Manuscrits
Cote Manuscrit BnF fr. 840
Support (matière) parchemin
Support (forme) codex
Support (commentaire)
Folio 114
Page
Verso oui
Image Deschamps 114v.jpg
Transcription Le jeudi jour .xxvije. de novembre,

L'an .m.ccc. iiijxx, et puis deux, Ot des François le droit chief et maint membre, Charles le roy, qui tant fut courageux, En Flandres noble compaigne A Rosebech, en une haulte plaine, Ou Artevelle fut a touz ses Flamens,

Folio : 115
Page(s) :
Verso : non
Image : Deschamps 115a.jpg
Transcription : Quarante mil, la vit on mainte enseigne.

Qui desconfis furent en pou de temps. Regner vouloit le peuple foible et tendre. A leur conte furent fel et crueux Quant son païs ne lui vouloient rendre, Dont hors l'ont mis les villains oultrageux. Le roy y porta s'enseingne A .xiiij. ans, la fait qu'en sang se taingne Son oriflambe encontre ceuls de Gans. A l'assembler d'eulx rougist la montaigne. Qui desconfiz furent en pou de temps. Berry, Bourgoingne y fut, dont je me membre, Bourbon, Marche en Flandres, Bloys et Euvreux, Saint Poul, Coucy, l'admiral avec eulx, Sancerre et ceuls de Bretaingne, Longueville, Picardie et Champaigne, Sannié, Beauvez, Dampmartin, les Normans. .xxvm. Flamens sont mors a paine, Qui desconfis furent en po de temps. La Conversant et Ribedieu, puis prandre Conte Daulphin et Porcien entreulx, Delabreth, puis a Harecourt descendre, Tonnerre y fut, Brayne, Grantpré, touz ceulx Et maint autre chevetaine Avec le roy, Laval. Chascun se paine De lui servir ; Chalon et autres gens, Sempy, Torsy, chascun Flamens mehaingne, Qui desconfiz furent en pou de temps. Je ne puis pas en cinq vers tout comprandre, Ne denommer les haulx cuers vertueux, Auxquelz on doit gloire et victoire rendre. J'escrips les chiefs pour le renom d'iceulx. Mais tant vueil je bien qu'om taingne Que le lion d'argent sur roge graine, Les mareschaulx, ceulx qui furent chassans,

Folio : 115
Page(s) :
Verso : non
Image : Deschamps 115b.jpg
Transcription : Ont plus d'armes fait sur la gent villaine,

Qui desconfiz furent en pou de temps. L'envoy Princes vaillans, bien pert a l'entreprandre, Que leur orgueil avez tost fait descendre, Voz ennemis combatuz sur les champs, Yppre, Bruges, Courtray et Gand fait rendre. Ne prisiez plus les Flamens ne que cendre, Qui desconfiz furent en pou de temps.


Nom du déposant Madeleine Jeay


Auteur Titre Lieu de publication Date de publication
Queux de Saint-Hilaire Œuvres complètes d’Eustache Deschamps Paris 1882


Noms de personnes / lieux : les combattants à la bataille de Rosebecque, le 27 novembre 1382 ; victoire de Charles VI.

Faits relatifs à List:81 — Recherche de pages similaires avec +.
AuteurmonoQueux de Saint-Hilaire +
Coordinates46° 13' 39", 2° 12' 49"Latitude : 46.227638888889
Longitude : 2.21375
+
CoteBnF fr. 840 +
Date de publication1882 +
Folio114 + et 115 +
IncipitEn Flandres noble compaigne +
IstitutionBibliothèque nationale de France, Manuscrits +
LangueLangue vernaculaire +
Lieu de publicationParis +
ListeListe avec retours à la ligne +
NationFRANCE +
Nom auteurEustache Deschamps +
Nom du déposantMadeleine Jeay +
Periode1350-1400 +
Supportparchemin +
Support 2codex +
TitreBallade 347 +
TitremonoŒuvres complètes d’Eustache Deschamps +
TranscriptionLe jeudi jour .xxvije. de novembre, L'an
Le jeudi jour .xxvije. de novembre,

L'an .m.ccc. iiijxx, et puis deux, Ot des François le droit chief et maint membre, Charles le roy, qui tant fut courageux, En Flandres noble compaigne A Rosebech, en une haulte plaine,

Ou Artevelle fut a touz ses Flamens,
ine, Ou Artevelle fut a touz ses Flamens, +
Transcription ManuscritQuarante mil, la vit on mainte enseigne.
Quarante mil, la vit on mainte enseigne.

Qui desconfis furent en pou de temps. Regner vouloit le peuple foible et tendre. A leur conte furent fel et crueux Quant son païs ne lui vouloient rendre, Dont hors l'ont mis les villains oultrageux. Le roy y porta s'enseingne A .xiiij. ans, la fait qu'en sang se taingne Son oriflambe encontre ceuls de Gans. A l'assembler d'eulx rougist la montaigne. Qui desconfiz furent en pou de temps. Berry, Bourgoingne y fut, dont je me membre, Bourbon, Marche en Flandres, Bloys et Euvreux, Saint Poul, Coucy, l'admiral avec eulx, Sancerre et ceuls de Bretaingne, Longueville, Picardie et Champaigne, Sannié, Beauvez, Dampmartin, les Normans. .xxvm. Flamens sont mors a paine, Qui desconfis furent en po de temps. La Conversant et Ribedieu, puis prandre Conte Daulphin et Porcien entreulx, Delabreth, puis a Harecourt descendre, Tonnerre y fut, Brayne, Grantpré, touz ceulx Et maint autre chevetaine Avec le roy, Laval. Chascun se paine De lui servir ; Chalon et autres gens, Sempy, Torsy, chascun Flamens mehaingne, Qui desconfiz furent en pou de temps. Je ne puis pas en cinq vers tout comprandre, Ne denommer les haulx cuers vertueux, Auxquelz on doit gloire et victoire rendre. J'escrips les chiefs pour le renom d'iceulx. Mais tant vueil je bien qu'om taingne Que le lion d'argent sur roge graine,

Les mareschaulx, ceulx qui furent chassans,
es mareschaulx, ceulx qui furent chassans, + et Ont plus d'armes fait sur la gent villaine
Ont plus d'armes fait sur la gent villaine,

Qui desconfiz furent en pou de temps. L'envoy Princes vaillans, bien pert a l'entreprandre, Que leur orgueil avez tost fait descendre, Voz ennemis combatuz sur les champs, Yppre, Bruges, Courtray et Gand fait rendre. Ne prisiez plus les Flamens ne que cendre,

Qui desconfiz furent en pou de temps.
re, Qui desconfiz furent en pou de temps. +
TypeImage +
TypologiePoésie +
Versooui + et non +