List:89

De PolimaWiki
Type Image
Nom auteur Anonyme
Titre Dit de Menage
Incipit Manage veult avoir robe neuve au premier
Forme de la liste Liste avec retours à la ligne
Periode 1300-1350
Langue Langue vernaculaire
Lieu de production
Pays FRANCE
Région
Espace hors Europe
Chargement de la carte...

46° 13' 39", 2° 12' 49"

Typologie Dits et fabliaux
Autres
Mot clé Dits et fabliaux, Liste avec retours à la ligne, FRANCE, 1300-1350, Langue vernaculaire



Ville PARIS
Institution Bibliothèque nationale de France, Manuscrits
Cote Manuscrit BnF fr. 24432
Support (matière) parchemin
Support (forme) codex
Support (commentaire)
Folio 228
Page
Verso non
Image Menage 228rb.jpg
Transcription Je te recorderai l'anuie et le domage

Qu'ai souffert puis le jour qu'entrai en mariage. Mais avant t'aprendrai qu'il couvient a mesnage.

– Bau maistre qui voulez de manage parler, Voir, j'en sai plus que vous, je le puis bien prouver : Je i ai esté .x. anz, mais je puis bien jurer C'onques n'i oÿ bon jour : deable m'i fist entrer.

– Compains, bien vous en croi ; je sai certainement S'il en prent bien a .i. qu'il en meschiet a cent. Manage fait dancier la gent premierement, Mais puis vient la riote qui dure longuement.

Manage veult avoir robe neuve au premier Et noble chauceüre pour gentement marcier, Ganz blans a la çainture et coutel pour taillier, Ne les joiaus la dame ne doit on pas laissier.

Ausi faut il les coutes et cousins por lor lis, Les dras, les coutes pointes et sarges et tapis, Fuerre blanc, couverteurs et quovrechiez faitis ; S'il n'i avoit courtines, ce seroit grant despit.

Folio : 228
Page(s) :
Verso : oui
Image : Menage 228vc.jpg
Transcription : En la chambre faut coffres et escrins pour joiaus

Et parmi la maison granz huces et huceaus, Escuelles parfondes, sausieres et platiaus. Quant cela est d'estain, l'ostel en est plus biaus.

Il couvient a manage pos, chauderons, paeles, Hates, selles et auges, escuves, escuelles, Bans, formes et chazeres et eschammaz et selez, Traitiaus, tables, bufez, napes, touelles belles.

Manage veut avoir voirre, godés, henas Et la maist pour pestrir, buletel et saas, Sasoire et ratoire et plume, se ne l'as .I. balai en l'ostel, il ne vaut pas .ij. as.

Ou manage couvient buche, charbon, grant fais, Cramillie, trepié, tenailles et mollés, Griex, tronchus, landiers et les petiz chenés Et s'est moult bien seant en l'atre li soufflés.

N'est si petit ostel ou ne faille sailliere, Sel, pestel et mortier et pilete legiere, Chandeliere et chandele et huile qui est chiere,

Folio : 228
Page(s) :
Verso : oui
Image : Menage 228vd.jpg
Transcription : La lampe et le crasset et la lanterne entiere.

– Tu dis voir, biaus amis, mais il li faut tout el : Les auz et les oingnons et verjus en tonnel. Des ce qu’on aproche du haut jour sollempnel La dame se demente d'avoir habit nouvel.

Encore n'est ce riens vers ce que dire veul, Car au petit enfant lïen faut et berceul Et dangier de norrices qui sont plaines d'orgueil, La paele au papin, l' aumuce et le lincheul.

– Davoudet, entens tu ce qu'il te va disant ? – Ouil, voir, de manage di fi d'ore en avant. – Amis, trop plus de choses faut, je le te creant, A ces gens de vilage que n'as eü devant.

– Je sai bien qu'il leur faut, nez fui en .i. hamel. Il leur couvient par force la fourche et le flael, Une paule et .i. pic, la houe et le hoel, Le rouable et la fauz, la queuz et le martel.

Ausiques leur faut il et vachiers et berchiers, Charetes, tuberiaus, brouetes et chivieres,

Folio : 229
Page(s) :
Verso : non
Image : Menage 229ra.jpg
Transcription : La charrue et la harche, soc, coutre et dossieres,

Chevaus, jumens et bués et anesses somieres.

A vilages couvient brebis, vaches, moutons, Chievres, bous et chevreaus, oës, jars et oisons, Anetes et mallars, cos, gelines, chapons Et le chat qui enchace les ras loins des bacons.

Bacins et chaufouetes faut aus granz managiers, Corbelles et boissiaus et hotes et paniers. Qui n'a serpe ou hachete il ne vaut .ij. deniers. Moufles, ganz et mitenes faut quant l'yver est fiers.

Il y faut corde a puis, eschieles et martel, La coulonne a la dame, l'apezon, le fuizel Et les desvideüres ou desouz est l'aviel Ou on met le maillet dont on bat le luissel.

– Davoudet, tu oubliez : il faut .i. bateur, Le traoul, le cerens et le fer a ferrer. – Sire, lessiez moi en pais, Diex vous puist craventer, Je renie masnage, n'en veul plus escouter.

Quant y faut tant de choses, de ma part le renie.


Nom du déposant Madeleine Jeay


Auteur Titre Lieu de publication Date de publication
Urban Nyström Poèmes français sur les biens d'un ménage depuis l' « Oustillement au villain » du XIIIe siècle jusqu'aux « Controverses » de Gratien du Pont Helsinki 1940


Liste d’objets : fournitures du ménage (v. 122-196). La liste trouve sa place dans un amusement de bateleurs, une parodie qui se situe dans l’univers de la pastourelle et dans le cadre formel du débat. Ce dernier a lieu entre deux personnages, puis trois : un jeune homme qui veut se marier et un compagnon qui le tourne en dérision, puis un clerc de retour du cimetière où il vient d’enterrer sa femme, et qui se réjouit d’en être débarrassé. Le passage est amené par la tentation du jeune homme de se faire prêtre, accablé par l’énumération des objets à se procurer pour se marier.

Faits relatifs à List:89 — Recherche de pages similaires avec +.
AuteurmonoUrban Nyström +
Coordinates46° 13' 39", 2° 12' 49"Latitude : 46.227638888889
Longitude : 2.21375
+
CoteBnF fr. 24432 +
Date de publication1940 +
Folio228 + et 229 +
IncipitManage veult avoir robe neuve au premier +
IstitutionBibliothèque nationale de France, Manuscrits +
LangueLangue vernaculaire +
Lieu de publicationHelsinki +
ListeListe avec retours à la ligne +
NationFRANCE +
Nom auteurAnonyme +
Nom du déposantMadeleine Jeay +
Periode1300-1350 +
Supportparchemin +
Support 2codex +
TitreDit de Menage +
TitremonoPoèmes français sur les biens d'un ménage depuis l' « Oustillement au villain » du XIIIe siècle jusqu'aux « Controverses » de Gratien du Pont +
TranscriptionJe te recorderai l'anuie et le domage Qu'a
Je te recorderai l'anuie et le domage

Qu'ai souffert puis le jour qu'entrai en mariage. Mais avant t'aprendrai qu'il couvient a mesnage.

– Bau maistre qui voulez de manage parler, Voir, j'en sai plus que vous, je le puis bien prouver : Je i ai esté .x. anz, mais je puis bien jurer C'onques n'i oÿ bon jour : deable m'i fist entrer.

– Compains, bien vous en croi ; je sai certainement S'il en prent bien a .i. qu'il en meschiet a cent. Manage fait dancier la gent premierement, Mais puis vient la riote qui dure longuement.

Manage veult avoir robe neuve au premier Et noble chauceüre pour gentement marcier, Ganz blans a la çainture et coutel pour taillier, Ne les joiaus la dame ne doit on pas laissier.

Ausi faut il les coutes et cousins por lor lis, Les dras, les coutes pointes et sarges et tapis, Fuerre blanc, couverteurs et quovrechiez faitis ;

S'il n'i avoit courtines, ce seroit grant despit.
i avoit courtines, ce seroit grant despit. +
Transcription ManuscritEn la chambre faut coffres et escrins pour
En la chambre faut coffres et escrins pour joiaus

Et parmi la maison granz huces et huceaus, Escuelles parfondes, sausieres et platiaus. Quant cela est d'estain, l'ostel en est plus biaus.

Il couvient a manage pos, chauderons, paeles, Hates, selles et auges, escuves, escuelles, Bans, formes et chazeres et eschammaz et selez, Traitiaus, tables, bufez, napes, touelles belles.

Manage veut avoir voirre, godés, henas Et la maist pour pestrir, buletel et saas, Sasoire et ratoire et plume, se ne l'as .I. balai en l'ostel, il ne vaut pas .ij. as.

Ou manage couvient buche, charbon, grant fais, Cramillie, trepié, tenailles et mollés, Griex, tronchus, landiers et les petiz chenés Et s'est moult bien seant en l'atre li soufflés.

N'est si petit ostel ou ne faille sailliere, Sel, pestel et mortier et pilete legiere,

Chandeliere et chandele et huile qui est chiere,
liere et chandele et huile qui est chiere, +, La lampe et le crasset et la lanterne enti
La lampe et le crasset et la lanterne entiere.

– Tu dis voir, biaus amis, mais il li faut tout el : Les auz et les oingnons et verjus en tonnel. Des ce qu’on aproche du haut jour sollempnel La dame se demente d'avoir habit nouvel.

Encore n'est ce riens vers ce que dire veul, Car au petit enfant lïen faut et berceul Et dangier de norrices qui sont plaines d'orgueil, La paele au papin, l' aumuce et le lincheul.

– Davoudet, entens tu ce qu'il te va disant ? – Ouil, voir, de manage di fi d'ore en avant. – Amis, trop plus de choses faut, je le te creant, A ces gens de vilage que n'as eü devant.

– Je sai bien qu'il leur faut, nez fui en .i. hamel. Il leur couvient par force la fourche et le flael, Une paule et .i. pic, la houe et le hoel, Le rouable et la fauz, la queuz et le martel.

Ausiques leur faut il et vachiers et berchiers,

Charetes, tuberiaus, brouetes et chivieres,
haretes, tuberiaus, brouetes et chivieres, + et La charrue et la harche, soc, coutre et do
La charrue et la harche, soc, coutre et dossieres,

Chevaus, jumens et bués et anesses somieres.

A vilages couvient brebis, vaches, moutons, Chievres, bous et chevreaus, oës, jars et oisons, Anetes et mallars, cos, gelines, chapons Et le chat qui enchace les ras loins des bacons.

Bacins et chaufouetes faut aus granz managiers, Corbelles et boissiaus et hotes et paniers. Qui n'a serpe ou hachete il ne vaut .ij. deniers. Moufles, ganz et mitenes faut quant l'yver est fiers.

Il y faut corde a puis, eschieles et martel, La coulonne a la dame, l'apezon, le fuizel Et les desvideüres ou desouz est l'aviel Ou on met le maillet dont on bat le luissel.

– Davoudet, tu oubliez : il faut .i. bateur, Le traoul, le cerens et le fer a ferrer. – Sire, lessiez moi en pais, Diex vous puist craventer, Je renie masnage, n'en veul plus escouter.

Quant y faut tant de choses, de ma part le renie.
faut tant de choses, de ma part le renie. +
TypeImage +
TypologieDits et fabliaux +
Versonon + et oui +