List:85

De PolimaWiki
Type Image
Nom auteur Eustache Deschamps
Titre Ballade 342
Incipit Et les oiseaulx, vaches, brebis, moutons
Forme de la liste Liste avec retours à la ligne
Periode 1350-1400
Langue Langue vernaculaire
Lieu de production
Pays FRANCE
Région
Espace hors Europe
Chargement de la carte...
La coordonnée suivante n'a pas été reconnue : <div><span class="errorbox">Erreur fatale&#160;: Failed to parse or geocode</span></div><br /><br />.
La coordonnée suivante n'a pas été reconnue : <div><span class="errorbox">Erreur fatale&#160;: Failed to parse or geocode</span></div><br /><br />.
Typologie Poésie
Autres
Mot clé Poésie, Liste avec retours à la ligne, FRANCE, 1350-1400, Langue vernaculaire



Ville PARIS
Institution Bibliothèque nationale de France, Manuscrits
Cote Manuscrit BnF fr. 840
Support (matière) parchemin
Support (forme) codex
Support (commentaire)
Folio 112
Page
Verso oui
Image Deschamps 112v.jpg
Transcription Ou temps jadis, selon les fictions

Des poetes, que les bestes parloient, Et les oiseaulx, vaches, brebis, moutons, Cerfs et sangliers, maintefoiz s'assembloient, Asnes, chevauls, et entreulx ordonnoient Qui bon seroit pour leur nourissement, Diversement de leurs vivres jugoient. Chascun juge selon son sentement. Car les connins, les lievres, leurs faons, Herbe, lasson, cholz et grain requeroient Et les asnes demandoient chardons Et les brebis la montaigne vouloient, Vaiches les prez. Les chevaulx demandoient Avoine et foing, ratelier, logement, Paille et estrain. Cers les tailliz prenoient : Chascun juge selon son sentement. Mais les sangliers veulent les fors buissons, Les glans des boys, bas lieux ou veruilloient. Et les renars, gelines et chapons, Et les chievres bois et ronses broutoient. Les loups la char, com larrons, ravissoient. Lyons, lyeppars firent semblablement. Ainsis entreulx divers vivres prenoient.

Folio : 113
Page(s) :
Verso : non
Image : Deschamps 113a.jpg
Transcription : Chascuns juge selon son sentement.

Ostours, gerfaulx, sacres, laniers, faucons Vouldrent les cuers des oiseaulx qu'ilz chaçoient. Oes, malars, cercelles et hairons, Sur les estancs et ruisseaulx se vivoient. Gelines, cogs, o les gens habitoient, Pour avoir pain, orge, avoine et froument, Leurs natures les diversifioient. Chascuns juge selon son sentement. Ainsis est il, se bien garde y prenons, En l'aage humain et des gens quelz qu'ilz soient, Tant au secle comme es religions, Leurs pensees a divers ars s'arroient. Pas ne jugent pluseurs si comme ilz doient, Ne selon droit, mais naturelement Selon leurs cuers qui ainsi les desvoient. Chascun juge selon son sentement. L'envoy Princes, li sens naturelz est tresbons, Et li acquis vault merveilleusement. Qui a les deux, il est tres saiges homs; Chascuns juge selon son sentement.


Nom du déposant Madeleine Jeay


Auteur Titre Lieu de publication Date de publication
Queux de Saint-Hilaire Œuvres complètes d’Eustache Paris 1882


Listes d'animaux : la diversité de leurs comportements est une métaphore de celle des conduites humaines.

Faits relatifs à List:85 — Recherche de pages similaires avec +.
AuteurmonoQueux de Saint-Hilaire +
CoteBnF fr. 840 +
Date de publication1882 +
Folio112 + et 113 +
IncipitEt les oiseaulx, vaches, brebis, moutons +
IstitutionBibliothèque nationale de France, Manuscrits +
LangueLangue vernaculaire +
Lieu de publicationParis +
ListeListe avec retours à la ligne +
NationFRANCE +
Nom auteurEustache Deschamps +
Nom du déposantMadeleine Jeay +
Periode1350-1400 +
Supportparchemin +
Support 2codex +
TitreBallade 342 +
TitremonoŒuvres complètes d’Eustache +
TranscriptionOu temps jadis, selon les fictions Des po
Ou temps jadis, selon les fictions

Des poetes, que les bestes parloient, Et les oiseaulx, vaches, brebis, moutons, Cerfs et sangliers, maintefoiz s'assembloient, Asnes, chevauls, et entreulx ordonnoient Qui bon seroit pour leur nourissement, Diversement de leurs vivres jugoient. Chascun juge selon son sentement. Car les connins, les lievres, leurs faons, Herbe, lasson, cholz et grain requeroient Et les asnes demandoient chardons Et les brebis la montaigne vouloient, Vaiches les prez. Les chevaulx demandoient Avoine et foing, ratelier, logement, Paille et estrain. Cers les tailliz prenoient : Chascun juge selon son sentement. Mais les sangliers veulent les fors buissons, Les glans des boys, bas lieux ou veruilloient. Et les renars, gelines et chapons, Et les chievres bois et ronses broutoient. Les loups la char, com larrons, ravissoient. Lyons, lyeppars firent semblablement.

Ainsis entreulx divers vivres prenoient.
Ainsis entreulx divers vivres prenoient. +
Transcription ManuscritChascuns juge selon son sentement. Ostours
Chascuns juge selon son sentement.

Ostours, gerfaulx, sacres, laniers, faucons Vouldrent les cuers des oiseaulx qu'ilz chaçoient. Oes, malars, cercelles et hairons, Sur les estancs et ruisseaulx se vivoient. Gelines, cogs, o les gens habitoient, Pour avoir pain, orge, avoine et froument, Leurs natures les diversifioient. Chascuns juge selon son sentement. Ainsis est il, se bien garde y prenons, En l'aage humain et des gens quelz qu'ilz soient, Tant au secle comme es religions, Leurs pensees a divers ars s'arroient. Pas ne jugent pluseurs si comme ilz doient, Ne selon droit, mais naturelement Selon leurs cuers qui ainsi les desvoient. Chascun juge selon son sentement. L'envoy Princes, li sens naturelz est tresbons, Et li acquis vault merveilleusement. Qui a les deux, il est tres saiges homs;

Chascuns juge selon son sentement.
homs; Chascuns juge selon son sentement. +
TypeImage +
TypologiePoésie +
Versooui + et non +