List:162

De PolimaWiki
Type Image
Nom auteur Anonyme
Titre La complainte de trop tost marié
Incipit Je suis le trop tost marié
Forme de la liste Liste avec retours à la ligne
Periode 1450-1500
Langue Langue vernaculaire
Lieu de production
Pays FRANCE
Région
Espace hors Europe
Chargement de la carte...
La coordonnée suivante n'a pas été reconnue : <div><span class="errorbox">Erreur fatale&#160;: Failed to parse or geocode</span></div><br /><br />.
La coordonnée suivante n'a pas été reconnue : <div><span class="errorbox">Erreur fatale&#160;: Failed to parse or geocode</span></div><br /><br />.
Typologie Poésie
Autres
Mot clé Poésie, Liste avec retours à la ligne, FRANCE, 1450-1500, Langue vernaculaire



Titre du volume Poèmes français sur les biens d'un ménage depuis l' « Oustillement au villain » du XIIIe siècle jusqu'aux « Controverses » de Gratien du Pont
Titre de l’article/ partie /chapitre :
Ville
Institution
Cote Manuscrit
Éditeur scientifique : Urban Nyström
Date d’édition 1940
Page(s) : 137-142
Image : [[Image:|300px]]
Lien image :
Transcription : [[Trascription::Je suis le trop tost marié

Je ne sçay se [je] m'en repente ; De ma femme suis harié : Nuyt et jour elle me tormente. C’est une terrible serpente, Combien quelle soit ung peu belle. Je ne scay se je me rebelle.

O Jhesu, Jhesu Maria, Que j’ay de payne et de diffame ! Mauldit soit qui me maria, Dieu luy dont une telle fame ! Se j’eusse si bien sceu la game Comme je la sçay maintenant, Ung autre fut mon lutenant.

Quant sommes ensemble couché, Lors elle me fait le janbot, Me lesche ung six que vous sachez Aussi puant q’un escharbot. Et auprés de moy est Margot, Les enfans pissent, chient, crient, Les ung plurent, les autres crient.

Margot, en se cuydanr coucher Auprés de moy ou de son hoste, Se prent ung peu a tresbucher Et se rompit presque une coste. Hellas ! je sçay bien qu’il me coste Que bon gré saint Jehan et saint Pol Qu’elle ne se rompit le col.

Maintenant elle me demande Chaperon d’estrange fasson, Robe, cote et oppellande Bonne forure, pelisson, Surceintz, ceintures sans raison, Matines [a] riches fermeaulx, Patenostres, gans et aneaux;

Bendons, rubens et oreilles, Pigne, mirouer, fus et quenolles, Bourses, espingles et cisoires, Chausse, souliers, qu’on ne se moille, Et souvent le bout de l'andoille, Se je la veulx entretenir, Et tout me convient maintenir.

Tout mal me fault contre porter. Qui dyable feroit tel despence Comme il me convient porte[r], Tousjours demande sans doubter ……… Et se je faulx d'une requeste, Je n'ay que groing, noise et tempeste.

Et d'aultre part, que de menage, Que de fatras, que de mesrien Pour entretenir mariage ! Se n'ay tout, je n'ay rien, Puis elle dit que tout est sien Et que je ne fais rien qui vaille,  Nuyr et jour suis en bataille.

Car tout premier me fault maison Belle, bonne, grande a merveilles, Et garnimant a grant foison Comme mantilz, touailles, corbeilles, Tables, treteaux, baraulx, boteilles, Bancz, celles, seliers, culiers, Couppes, taces, verres, esguiers,

Casse, hastes et des landiers, Trepiedz, grilles, grappes, cousteaux, Gratuises, pillons et mortiers, Tranchoirs, escuelles et plateaux, Couches, bassin[e]s a monceaux, Linciaux, serges et couvertures Et tapiz d'estranges figures,

Chaslitz, litz, surcielz et cortines, Couffre, buffetz et lavemain, Entonoir, touneaux et tynes, Provision pour huy, pour demain. Tousjours fault l'argent en la main, Ou l'on n'y fait chose qui vaille. Souvent je n'ay denier ne maille.

Encores fault fourches, rasteau, La tynette pour la buee, Forces, tenailles, doux, marteaux, La baignoire bien ordonnee, Pyc, pal, goy, serre la cete coignee, Choderont et toupins de terre, Ou aultrement il y aura guerre.

Aprés fault avoir les vitailles : Pain, vin, chair fresche et salee, Fromant, aveine, foingz et paille, Sel ouy la table bien paree, Aulx, oignons, choux, percil, poree, Vinaigre, verjus et mostarde, Mais dont il vient, on n'y prent garde ;

Boys, chandelles, œufz et fromages, Selon le[s] jours chair ou poisson, Rosty, bouly, sçaulce, potage, La salade et du croisson, Pommes et poires a foison, Figues, raisins, noix et noisilles Dont entretenir filz et filles.

Nourrir fault, com il est mestier, Les enfans et leur survenir, Leur apprendre science ou mestier Pour vivre le temps advenir. Varletz, servente fault tenir, Et si fault nourrir chat et chien Qui mangent et si ne font rien.

Payer fault tailles et truages, Cens, rentes, pensions, moultures, Gabelles, peages, passages, Louages, achatz, prestz, usures Et plusieurs aultres choses dures, Bons et maulvais entr[e]tenir,  Et nul ne me veult maintenir.

Sachez qu’il y a tant d’encombre, De peine, douleur et tormant Qu’on ne sauroit dire le nombre. Or povez regarde[r] comment Il fault avoir grant pensement Pour asserre[r] tant de fourraige. Bien est pacient qui n’enrage.

Helas ! ou me suis-je mis ! Helas ! j’ay ce que j’ay cerché. Helas ! j’ay perdu mes amys, Helas ! que je suis empeché. Mieulx me vauldroit estre escorché Tout vif ou lougé en enfer Avec Satant et Lucifer.

Follie en moy trop folia, Quant me fist faire la follie Dont m’afolle et moy fol lia. Follie la folle et le fol lie, Ma follie tousjours m'afolle, Tousjours follient fol et folle.

Chargé suis d'une trop grant charge Me chargeant d'ung trop grant chargement, Le chargement trop me charge: Sus charge on met rechargement. Trop charge qui descharge et ment. Dechargez vous qu'estes chargez Et trop grant charge me chargez.]]


Nom du déposant Madeleine Jeay

Liste d'objets : fourniture du ménage dans le contexte d'une complainte sur les inconvénients du mariage. Incunable Paris BnF fr. Rés. Ye3011

Faits relatifs à List:162 — Recherche de pages similaires avec +.
Date d’édition1940 +
IncipitJe suis le trop tost marié +
LangueLangue vernaculaire +
ListeListe avec retours à la ligne +
NationFRANCE +
Nom auteurAnonyme +
Nom du déposantMadeleine Jeay +
Pagin137-142 +
Periode1450-1500 +
TitreLa complainte de trop tost marié +
Titre du volumePoèmes français sur les biens d'un ménage depuis l' « Oustillement au villain » du XIIIe siècle jusqu'aux « Controverses » de Gratien du Pont +
TypeImage +
TypologiePoésie +
ÉditeurUrban Nyström +