List:156

De PolimaWiki
Type Image
Nom auteur Anonyme
Titre La Jengle au ribaut
Incipit Mes je sai ausi bien chanter
Forme de la liste Liste avec retours à la ligne
Periode 1250-1275
Langue Langue vernaculaire
Lieu de production
Pays FRANCE
Région
Espace hors Europe
Chargement de la carte...
La coordonnée suivante n'a pas été reconnue : <div><span class="errorbox">Erreur fatale&#160;: Failed to parse or geocode</span></div><br /><br />.
La coordonnée suivante n'a pas été reconnue : <div><span class="errorbox">Erreur fatale&#160;: Failed to parse or geocode</span></div><br /><br />.
Typologie Dits et fabliaux
Autres
Mot clé Dits et fabliaux, Liste avec retours à la ligne, FRANCE, 1250-1275, Langue vernaculaire



Ville PARIS
Institution Bibliothèque nationale de France, Manuscrits
Cote Manuscrit BnF fr. 837
Support (matière) parchemin
Support (forme) codex
Support (commentaire)
Folio 213
Page
Verso oui
Image Jengle 213vd.jpg
Transcription Mes je sai ausi bien chanter

Et en romanz et en latin, Ausi au soir comme au matin, Devant contes et devant dus. Et si resai bien fere plus Quant je sui a cort ou a feste, Car je sai de chançon de geste Chanter. El monde n'i a tel : Je sai de Guillaume au Tinel, Si comme il arriva aus nez, Et de Renoart au cort nez, Sai je bien chanter quant je vueil. Et si sai d'Aïen de Nantueil, Si comme ele fu en prison. Si sai de Garnier d’Avingnon Qui moult est ore bons romanz. Si sai de Guion d'Aleschanz Et de Guidequin de Braibant ; Si sai d'Ogier de Montaubant, Si sai de Girart d'Aspremont. Il n'a chançon en tout le mont Dont je ne sache par nature. Si ai desdaing quant tele ordure Com tu es, contre moi parole. Sez tu nule rien de citole Ne de viele ne de gigue ? Tu ne sez vaillant une figue, De toi n'est il nus recouvriers. Mes je sui moult tres bons ouvriers, Dont je me sai bien recouvrer. Se je m'en voloie aouvrer,

Folio : 214
Page(s) :
Verso : non
Image : Jengle 214ra.jpg
Transcription : Aussi com je voi mainte gent,

Je conquerroie assez argent ; Mes de chanter n'ai ore cure. Si sai de romanz d'aventure Qui sont a oïr delitable. Je sai de la Roonde Table : De Gauvain sai le malparlier, Et de Keu le bon chevalier ; Si sai de Percheval del bois, Et de sire Yvain le Galois Sai je plus de .lx. lesses. Et tu, chetis, morir te lesses De mauvestié et de perece. En tout le monde n'a proece De qoi tu te puisses vanter. Mes je sai aussi bien chanter Et en romanz et en latin, Ausi au soir comme au matin. Mes en nul tens je ne faz oevre. Je sui cil qui les mesons cuevre Desus de tortiaus en paiele. Il n'a homme dusqu'a Neele Qui miex les cuevre que je faz. Je sui bons sainieres de chaz Et bons ventouseres de bués. Si sui bons relieres d'ués, Li mieudres que el monde saches. Si sai bien fere frains a vaches Et gans a chiens, coiffes a chievres. Si sai fere haubers a lievres Si fors qu'il n'ont garde des chiens. En cest monde n'a nule riens Que je ne sache fere a point. Je sai fere broches a oint Miex que nus hom qui soit sor piez. Si faz bien foiriaus a trepiez Et bones gaïnes a sarpes. Et se j'avoie ci .ij. harpes, Ja ne lerai que nel te die, J'en feroie tel melodie Qu'ainz ne fu oïe si grant. Et tu que sez, di fols neant ? Bien pert que tu es fols naïs. Que quiers tu donc en cest païs Quant tu ne sez vaillant .ij. pois ? Je connois toz les bons borgois Et toz les bons serjanz du monde : Je connois Gautier Trenchefonde Qui assomme le buef del poing, Si connois Guillaume Grosgroing

Folio : 214
Page(s) :
Verso : non
Image : Jengle 214rb.jpg
Transcription : Qui ne doute homme que il voie,

Et Rungefer et Trenchefoie, Et Maschebuingnet et Guinant Et tu, connois tu nule gent Qui onques te feïssent bien ? Nenil voir, tu ne connois rien Qui rien vaille en nule seson.


Nom du déposant Madeleine Jeay


Auteur Titre Lieu de publication Date de publication
Willem Noomen Le jongleur par lui-même. Choix de dits et de fabliaux Louvain-Paris 2003


Liste de talents et de savoir-faire énumérés dans le cadre d’une joute verbale entre jongleurs. Se succèdent des titres d’œuvres littéraires, des compétences et des noms de sergents qu’on se flatte de connaître. Effet parodique créé par la confusion des personnages des chansons de geste et romans énumérés, par le caractère absurde des compétence dont se targue le jongleur et par les patronymes burlesques des sergents.

Faits relatifs à List:156 — Recherche de pages similaires avec +.
AuteurmonoWillem Noomen +
CoteBnF fr. 837 +
Date de publication2003 +
Folio213 + et 214 +
IncipitMes je sai ausi bien chanter +
IstitutionBibliothèque nationale de France, Manuscrits +
LangueLangue vernaculaire +
Lieu de publicationLouvain-Paris +
ListeListe avec retours à la ligne +
NationFRANCE +
Nom auteurAnonyme +
Nom du déposantMadeleine Jeay +
Periode1250-1275 +
Supportparchemin +
Support 2codex +
TitreLa Jengle au ribaut +
TitremonoLe jongleur par lui-même. Choix de dits et de fabliaux +
TranscriptionMes je sai ausi bien chanter Et en roman
Mes je sai ausi bien chanter

Et en romanz et en latin, Ausi au soir comme au matin, Devant contes et devant dus. Et si resai bien fere plus Quant je sui a cort ou a feste, Car je sai de chançon de geste Chanter. El monde n'i a tel : Je sai de Guillaume au Tinel, Si comme il arriva aus nez, Et de Renoart au cort nez, Sai je bien chanter quant je vueil. Et si sai d'Aïen de Nantueil, Si comme ele fu en prison. Si sai de Garnier d’Avingnon Qui moult est ore bons romanz. Si sai de Guion d'Aleschanz Et de Guidequin de Braibant ; Si sai d'Ogier de Montaubant, Si sai de Girart d'Aspremont. Il n'a chançon en tout le mont Dont je ne sache par nature. Si ai desdaing quant tele ordure Com tu es, contre moi parole. Sez tu nule rien de citole Ne de viele ne de gigue ? Tu ne sez vaillant une figue, De toi n'est il nus recouvriers. Mes je sui moult tres bons ouvriers, Dont je me sai bien recouvrer.

Se je m'en voloie aouvrer,
ien recouvrer. Se je m'en voloie aouvrer, +
Transcription ManuscritAussi com je voi mainte gent, Je conque
Aussi com je voi mainte gent,

Je conquerroie assez argent ; Mes de chanter n'ai ore cure. Si sai de romanz d'aventure Qui sont a oïr delitable. Je sai de la Roonde Table : De Gauvain sai le malparlier, Et de Keu le bon chevalier ; Si sai de Percheval del bois, Et de sire Yvain le Galois Sai je plus de .lx. lesses. Et tu, chetis, morir te lesses De mauvestié et de perece. En tout le monde n'a proece De qoi tu te puisses vanter. Mes je sai aussi bien chanter Et en romanz et en latin, Ausi au soir comme au matin. Mes en nul tens je ne faz oevre. Je sui cil qui les mesons cuevre Desus de tortiaus en paiele. Il n'a homme dusqu'a Neele Qui miex les cuevre que je faz. Je sui bons sainieres de chaz Et bons ventouseres de bués. Si sui bons relieres d'ués, Li mieudres que el monde saches. Si sai bien fere frains a vaches Et gans a chiens, coiffes a chievres. Si sai fere haubers a lievres Si fors qu'il n'ont garde des chiens. En cest monde n'a nule riens Que je ne sache fere a point. Je sai fere broches a oint Miex que nus hom qui soit sor piez. Si faz bien foiriaus a trepiez Et bones gaïnes a sarpes. Et se j'avoie ci .ij. harpes, Ja ne lerai que nel te die, J'en feroie tel melodie Qu'ainz ne fu oïe si grant. Et tu que sez, di fols neant ? Bien pert que tu es fols naïs. Que quiers tu donc en cest païs Quant tu ne sez vaillant .ij. pois ? Je connois toz les bons borgois Et toz les bons serjanz du monde : Je connois Gautier Trenchefonde Qui assomme le buef del poing,

Si connois Guillaume Grosgroing
l poing,

Si connois Guillaume Grosgroing + et Qui ne doute homme que il voie, Et Rungefer et Trenchefoie, Et Maschebuingnet et Guinant Et tu, connois tu nule gent Qui onques te feïssent bien ? Nenil voir, tu ne connois rien

Qui rien vaille en nule seson. +
TypeImage +
TypologieDits et fabliaux +
Versooui + et non +