List:153

De PolimaWiki
Type Image
Nom auteur Guillot de Paris
Titre Le Dit des rues de Paris
Incipit La rue de la Huchete a Paris
Forme de la liste Liste avec retours à la ligne
Periode 1300-1350
Langue Langue vernaculaire
Lieu de production
Pays FRANCE
Région
Espace hors Europe
Chargement de la carte...
La coordonnée suivante n'a pas été reconnue : <div><span class="errorbox">Erreur fatale&#160;: Failed to parse or geocode</span></div><br /><br />.
La coordonnée suivante n'a pas été reconnue : <div><span class="errorbox">Erreur fatale&#160;: Failed to parse or geocode</span></div><br /><br />.
Typologie Dits et fabliaux
Autres
Mot clé Dits et fabliaux, Liste avec retours à la ligne, FRANCE, 1300-1350, Langue vernaculaire



Ville PARIS
Institution Bibliothèque nationale de France, Manuscrits
Cote Manuscrit BnF fr. 24432
Support (matière) parchemin
Support (forme) codex
Support (commentaire)
Folio 257
Page
Verso oui
Image Rues de Paris 257vc.jpg
Transcription Maint dit a fait de roys, de conte

Guillot de Paris en son conte. Les rues de Paris briement A mis en rime, oiez comment. La rue de la Huchete a Paris Premiere, dont pas n’a mespris, Asés tost trouva Sacalie Et la petite Bouclerie, Et la grant Bouclerie aprés, Et Herondale tout enprés.

Folio : 257
Page(s) :
Verso : oui
Image : Rues de Paris 257vd.jpg
Transcription : En la rue Pavee alé

Ou a maint visage halé. La rue a l’Abé S. Denis Siet asés prés de S. Denis, De la grant rue S. Germain Des Prez, si fait rue Cauvain, Et puis la rue S. Andri. Dehors mon chemin s’estendi Jusques en la rue Poupee, Adonc ai ma voie adrecee.

En la rue de la Barre vins, Et en la rue a Poitevins, En la rue de la Serpent, De ce de riens ne me repent. En la rue de la Platriere, La maint une dame loudiere Qui maint chapel a fait de fueille. Par la rue de Hautefeulle Ving en la rue de Champ-Petit, Et au desus est .i. petit La rue du Puon vraiement. Je descendi tout belement Droit a la rue de Cordeles : Dames i a; le descort d’elles Ne voudroie avoir nullement. Je m’en alai tout simplement D’iluecques au Palais de Termes Ou il a celiers et citernes, En celle rue a mainte court. La rue aux hoirs de Harecourt. La rue Pierre Sarrazin Ou l’en essaie maint roncin

Folio : 258
Page(s) :
Verso : non
Image : Rues de Paris 258ra.jpg
Transcription : Chascun an, comment c’on le hape.

Contreval rue de le Harpe Ving en la rue S. Seuring, Et tant fis c’au carefour ving. La Grant rue trouvai briement ; De la entrai premierement Trouvai la rue as Escrivains. De cheminer ne fu pas vains En la petite ruelete S. Seurin ; mainte meschinnete S’i louent souvent et menu, Et font batre le trou velu Des fesseriaus, que que nus die. En la rue Erembourc de Brie Alai, et en la rue o Fain. De cheminer ne fu pas vain. Une femme vit batre lin Par la rue S. Mathelin. En l’encloistre m’en retourné S. Beneoit le Bestourné. En la rue as hoirs de Sabonnes A .ij. portes belles et bonnes. La rue a l’Abbé de Cligny

Et la rue au Seigneur d’Igny Sont prés de la rue o Corbel. Desus siet la rue o Ponel Et la rue a Cordiers aprez Qui des Jacopins siet bien prez. Encontre est rue S. Estienne. Que Diex en sa grace nous tiengne Que de s’amour aions mantel. Lors descendi en Fresmantel En la rue de l’Oseroie; Ne sai comment je desvouroie

Folio : 258
Page(s) :
Verso : non
Image : Rues de Paris 258rb.jpg
Transcription : Ce c’onques nul jour ne voué

Ne a Pasques ne a Noué. En la rue de l’Ospital Ving. Une femme i despital Une autre femme folement De sa parole moult vilment. La rue de la Chaveterie Trouvai ; n’alai pas chiés Marie En rue S. Syphorien Ou maingnent li logipcien. Enprés est la rue du Moine Et la rue au Duc de Bourgoingne Et la rue des Amandiers prez Siet en une autre rue enprez Qui a non rue de Savoie. Guillot de Paris tint sa voie Droit en la rue S. Ylaire Ou une dame debonnaire Maint, c’on apele Giete das. Encontre est la rue Judas, Puis la rue du Petit-Four, C’on apelle le Petit-Four, S. Ylaire, et puis clos Burniau Ou l’en a rosti maint bruliau Et puis la rue du Noier, Ou pluseurs dames por louier Font souvent batre leur cartiers. Enprez est la rue a Plastriers Et parmi la rue as Englais Ving a grant feste et a grant glais. La rue a Lavendieres tost Trouvai. Prez d’iluec assez tost La rue qui est belle et grant Sainte Genevieve la grant,

Et la petite ruelete

Folio : 258
Page(s) :
Verso : oui
Image : Rues de Paris 258vc.jpg
Transcription : [[Transcription_Manuscrit::De quoi l’un des bous chiet sus l’etre,

Et l’autre bout si se raporte Droit a la rue de la Porte De Saint-Marcel. Par S. Copin Encontre est la rue Clopin Et puis la rue Traversainne Qui siet en haut bien loin de Sainne. Enprez est la rue des Murs, De cheminer ne fu pas mus. Jusqu’a la rue S. Vitor Ne trouvai ne porc ne butor, Mes femme qui autre conseille: Puis truis la rue de Verseille Et puis la rue du Bon Puis ; La maint la femme a i chapuis Qui de maint ho[ns] a fait ses glais. La rue Alixandre l’Englais Et la rue Paveegoire : La bui ge de bon vin de beire. Et la rue S.Nicolas Du Chardonnai ne fu pas las ; En la rue de Bievre vins Ilueques i petit m’assis. D’iluec en la rue Perdue Ma voie ne fu pas perdue. Je m’en reving droit en la Place Maubert et bien trouvai la trace D’iluec en la rue a Trois Porte, Dont l’une le chemin raporte Droit a la rue de Gallande Ou il n’a ne forest ne lande, Et l’autre en la rue d’Aras Ou se nourrissent maint grant ras.]]

Folio : 258
Page(s) :
Verso : oui
Image : Rues de Paris 258vd.jpg
Transcription : Enprés est rue de l’Escole,

La demeure Dame Nicole. En celle rue, ce me samble, Vent-on et fain et fuerre ensamble, Puis la rue S. Julien Qui nous gart de mauvais lien. M’en reving en la Bucherie, Et puis en la Poissonnerie. C’est verité que vous despont, Les rues d’Outre Petit Pont Avons nommees toutes par nom

Guillot qui de Paris ot nom : .iiiixx, par conte en y a, Certes plus ne mains n’en y a. En la Cité isnelement M’en ving aprés priveement. La rue du Sablon par m’ame; Puis rue Neuve Nostre Dame. Enprés est la rue a Coulons D’iluec ne fu pas mon cuer lons, La ruele trouvai briement De Saint Christofle et ensement La rue du Parvis bien prés Et la rue du Cloistre aprés Et la grant rue S. Christofle. Je vi par le trelis d’un coffre En la rue S. Pere a beus Oisiaus qui avoient piez beus Qui furent pris sus la marinne. De la rue Sainte Marine En la rue Cocatris vins, Ou l’en boit souvent de bons vins, Dont maint homs

Folio : 259
Page(s) :
Verso : non
Image : Rues de Paris 259ra.jpg
Transcription : souvent se varie,

La rue de la Confrarie Nostre Dame; et en Charoui Bonne taverne achiez ovri. La rue de la Pomme assez tost Trouvai, et puis aprez tantost Ce fu la rue as Oubloiers. La maint Guillebert a braiés, Marcé palu, La Juerie Et puis la petite Orberie Qui en la Juerie siet. Et me samble que l’autre chief Descent droit en la rue a Feves Par deça la maison o fevre. La Kalendre et la Ganterie Trouvai, et la grant Orberie. Aprez, la grant Bariszerie Et puis aprés la Draperie Trouvai et la Chaveterie Et la ruele Sainte Crois Ou l’en chengle souvent des cois. La rue Gervese Lorens Ou maintes dames ygnorens Y maingnent qui de leur quiterne

Enprés rue de la Lanterne. En la rue du Marmouset Trouvai .i. homme qui mu fet Une muse corne bellourde. Par la rue de la Coulombe Alai droit o port S. Landri : Là demeure Guiart Andri. Femmes qui vont tout le chevés Maingnent en rue du Chevés. S. Landri est de l’autre part, La rue de l’Ymage depart.

Folio : 259
Page(s) :
Verso : non
Image : Rues de Paris 259rb.jpg
Transcription : [[Transcription_Manuscrit::La ruele par S. Vincent

En bout de la rue descent De Glateingni, ou bonne gent Maingnent, et Dames o corps gent Qui aus hommes, si com moi semblent, Volentiers charnelment assamblent. La rue S. Denis de la Chartre, Ou pluseurs dames en grant chartre Ont maint vis en leur con tenu, Comment qu’ils soient contenu. En ving en la Peleterie Mainte penne y vi esterie. En la faute du pont m’asis. Certes il n’a que .xxxvi. Rues contables en Cité Foi que doi Benedicité. Par deça le Grant Pont erraument M’en ving, sachiez bien vraiement N’avoie alenas ne poinson. Premiere, la rue o Poisson, La rue de la Saunerie Trouvai, et Mesgneiscerie. L’Escole et rue et rue [sic] S. Germain A Couroiers bien vint a main, Tantost la rue a Lavendieres Ou il a maintes lavendieres, La rue a Moingnes de Jenvau Porte a amont et porte avau. Emprez rue Jehan Lointier, La ne fu je pas trop lointier De la rue Bertin Poree.]]

Folio : 259
Page(s) :
Verso : oui
Image : Rues de Paris 259vc.jpg
Transcription : [[Transcription_Manuscrit::Sanz faire nule eschaufourree

Ving en la rue Jehan Le Veillier : La demeure Perriaus Goullier.

La rue Guillaume Poree prés Siet, et Maleparole emprés, Ou demeure Jehan Asselin. Parmi le Berrin Gasselin Et parmi la Herengerie, M’en ving en la Tableterie. En la rue a Petis Soulers De basenne tout fu souilliés, D’esrer ce ne [fu] mie fortune. Par la rue Ste Oportune Alai en la Charonnerie Et puis en la Feronnerie. Tantost trouvai la Mancherie Et puis la Cordoüanerie, Prez demeure Henri Bourgaie, La rue Baudouin Prengaie Qui de boire n’et pas lanier. Par la rue Raoul l’Avenier Alai o siege a Descarcheeurs. D’ileuc m’en alai tantost ciex .I. tavernier en la viez place A Pourciaus, bien trouvai ma trace Guillot qui point d’eur bon n’as. Parmi la rue a Bourdonnas Ving en la rue Thibaut a dez, .I. hons trouvai enribaudez. En la rue de Bethisi Entré, ne fu pas ethisi, Assez tost trouvai Tire chape. N’ai garde que rue m’eschape]]

Folio : 259
Page(s) :
Verso : oui
Image : Rues de Paris 259vd.jpg
Transcription : [[Transcription_Manuscrit::Que je ne sache bien nommer

Par nom, sanz nule mesnommer. Sanz passer guichet ne postis En la rue o Quains de Pontis Fis .i. chapia de violete. La rue o Serf et Gloriete Et la rue de l’Arbre Sel Qui descent sus .i. biau ruissel Trouvai et puis Col de Bacon Ou l’en a trafarcié maint [con] ; Et puis le Fossé S. Germain, Trou Bernart trouvai main a main, Part ne compaigne n’atendi, Mon chemin aval s’estendi, Par le S. Esperit, de rue

Sus la riviere en la Grant Rue Seigneur de la porte du Louvre. Dames y a gentes et bonnes, De leur denrees trop sont riche. Droitement parmi Osteriche Ving en la rue S. Honouré, La trouvai ge Mestre Huré, Lés lui seant dames polies. Parmi la rue des Poulies Ving en la rue Daveron, Il y demeure .i. gentis hon. Par la rue Jehan Tison N’avoie talent de proier, Més par la Crois de Tirouer Ving en la rue de Neele, N’avoie tabour ne viele. En la rue Raoul Menuicet Trouvai .i. homme qui]]

Folio : 260
Page(s) :
Verso : non
Image : Rues de Paris 260ra.jpg
Transcription : mucet

Une femme en terre et ensiet. La rue des Estuves emprés siet. Enprés est la rue du Four ; Lors entrai en .i. carefour, Trouvai la rue des Escus. .I. homs a granz ongles locus Demanda, Guillot, que fes tu ? Droitement de Chastiau Festu M’en ving a la rue a Prouvoires Ou il a maintes pennes vaires ; Mon cuer si a bien ferme veue. Par la rue de la Croiz Neuve Ving en la rue Raoul Roissole, N’avoie ne plais ne sole, La rue de Monmatre trouvé. Il est bien seu et prové, Ma voie fut delivre et preste, Tout droit par la ruelle e prestre Ving a la pointe S. Huitasse, Droit et avant sui ma trace Jusques en la Tonnelerie, Ne sui pas cil qui trueve lie. Mais par devant la halle au blé Ou l’en a mainte foiz lobé, M’en ving en la Poisonnerie Des Halles, et en la Formagerie, Tantost trouvai la Ganterie,

Folio : 260
Page(s) :
Verso : non
Image : Rues de Paris 260rb.jpg
Transcription : A l’encontre est la Lingerie.

La rue o Fevre siet bien prés Et la Cossonnerie aprés. Et por moi miex garder des Halles Par desouz les avans des Halles, Ving en la rue a Prescheeurs, La bui avec Freres Meneurs Dont je n’ai pas chiere marie. Puis alai en la Chanverie, Asez prés trouvai Maudestour Et le carrefour de la Tour Ou l’en giete mainte sentence En la maison a dan Sequence, Le puis le carrefour depart ; Jehan Pinche clou d’autre part Demoura tout droit a l’encontre. Or dirai sanz faire lonc conte La petite Truanderie Es rues des Halles s’alie, La rue au Cingne, ce me samble, Encontre Maudestour assamble Droit a la grant Truanderie. Et Merderiau n’obli je mie, Ne la petite ruelete Jehan Bingne par S. Cler surete. Mon chemin ne fu pas trop rogue. En la rue Nicolas Arode Alai, et puis en Mauconseil : Une dame vi sus .i. seil Qui moult se portoit noblement ; Je la saluai simplement, Et elle moi par S. Loys. Par la S. rue S. Denis Ving en la rue as Oues droit.

Folio : 260
Page(s) :
Verso : oui
Image : Rues de Paris 260vc.jpg
Transcription : Pris mon chemin et mon adroit

Droit en la rue S. Martin Ou j’oï chanter en latin De Nostre Dame .i. si dous chans. Par la rue des Petis Chans Alai droitement en Biaubourc, Ne chassoie chievre ne bouc. Puis truis la rue a Jongleeurs C’on ne me tiengne a jengleeurs. De la rue Gieffroi l’Angevin

En la rue des Estuves vin Et en la rue Lingariere, La ou l’en a mainte plastriere D’archal mise en oeuvre pour voir Pluseurs gens pour leur vie avoir. Et puis la rue Sendebours La Trefilliere a l’un des bous Et Quiquenpoit que j’ai moult chier, La rue Auberi le Bouchier Et puis la Conreerie aussi. La rue Amauri de Roussi, Encontre Trousse vache chiet, Que Diex gart qu’il ne nous meschiet ; Et la rue du Vin le Roy, Dieu grace ou n’a point de desroy. En la Viez Monnoie par sens M’en ving aussi con par asens. Au desus d’iluec .i. petit Trouvai le Grand et le Petit Marivaux, si comme il me samble, Li uns a l’autre bien s’asamble. Au desous siet la Hiaumerie Et asés prés la Lormerie ; Et parmi la Basennerie

Folio : 260
Page(s) :
Verso : oui
Image : Rues de Paris 260vd.jpg
Transcription : Ving en la rue Jehan le Conte.

La Savonnerie en mon conte Ai mise; par la Pierre o let Ving en la rue Jehan Pain molet, Puis truis la rue des Arsis. Sus un siege .i. petit m’assis Pour ce que le repos fu bon. Puis truis les .ij. rues S. Bon, Lors ving en la Buffeterie, Tantost trouvai la Lamperie, Et puis la rue de la Porte S. Mesri ; mon chemin s’aporte Droit en la rue a Bouvetins. Par la rue a Chavetiers tins Ma voie en rue de l’Estable Du Cloistre qui est honestable De S. Mesri en Baillehoe Ou je trouvai plenté de boe Et une rue de renon, Rue neuve S. Mesri a non.

Tantost trouvai la Court Robert De Paris. Més par S. Lambert Rue Pierre o lart siet prés, Et puis la Bouclerie après. Ne la rue n’oubli ge pas Symon le Franc. Mon petit pas Alai vers la Porte du Temple, Pensis, ma main delez ma temple. En la rue des Blans Mantiaus Entrai, ou je vis mainte piaus Metre en conroi et blanche et noire. Puis truis la rue Perrenele De S. Pol, la rue du Plastre Ou maintes dames leur emplastre A maint compaignon ont fait batre, Ce me samble, por eulz esbatre.

Folio : 261
Page(s) :
Verso : non
Image : Rues de Paris 261ra.jpg
Transcription : Ving en la rue Jehan le Conte.

La Savonnerie en mon conte Ai mise; par la Pierre o let Ving en la rue Jehan Pain molet, Puis truis la rue des Arsis. Sus un siege .i. petit m’assis Pour ce que le repos fu bon. Puis truis les .ij. rues S. Bon, Lors ving en la Buffeterie, Tantost trouvai la Lamperie, Et puis la rue de la Porte S. Mesri ; mon chemin s’aporte Droit en la rue a Bouvetins. Par la rue a Chavetiers tins Ma voie en rue de l’Estable Du Cloistre qui est honestable De S. Mesri en Baillehoe Ou je trouvai plenté de boe Et une rue de renon, Rue neuve S. Mesri a non.

Tantost trouvai la Court Robert De Paris. Més par S. Lambert Rue Pierre o lart siet prés, Et puis la Bouclerie après. Ne la rue n’oubli ge pas Symon le Franc. Mon petit pas Alai vers la Porte du Temple, Pensis, ma main delez ma temple. En la rue des Blans Mantiaus Entrai, ou je vis mainte piaus Metre en conroi et blanche et noire. Puis truis la rue Perrenele De S. Pol, la rue du Plastre Ou maintes dames leur emplastre A maint compaignon ont fait batre, Ce me samble, por eulz esbatre.

Folio : 261
Page(s) :
Verso : non
Image : Rues de Paris 261rb.jpg
Transcription : En la rue au Roy de Sezille

Entrai; tantost trouvai Sedile : En la rue Renaut le Fevre Maint, ou el vent et pois et feves. En la rue de Pute y Muce Y en entrai en la maison Luce Qui maint en rue de Tyron : Des dames ymes vous diron. La rue de l’Escouffle est prés Et la rue des Rosiers prés Et la grant rue de la Porte Baudeer, si con se comporte. M’en alai en rue Percié : Une femme vi destrecié Pour soi pignier, qui me donna De bon vin. Ma voie adonna En la rue des Poulies S. Pou Et au desus d’iluec .i. pou Trouvai la rue a Fauconniers Ou l’en trueve bien por deniers Femmes por son cors soulacier. Parmi la rue du Figuier Et parmi la rue a Nonnains D’Iere, vi chevaucher .ij. nains Qui moult estoient esjoï. Puis truis la rue de Joy Et la rue Forgier l’Anier. Je ving en la Mortelerie Ou a mainte tainturerie. La rue Emeline Boiliaue, La rue Garnier desus l’yaue Trouvai, a ce mon cuer s’atyre. Puis la rue du Cimetire S. Gervais, et par l’Ourmeciau. Sanz passer fosse ne ruissiau, Ne sanz passer planche ne pont La rue a Moinnes de Lonc Pont Trouvai, et rue S. Jehan

Folio : 261
Page(s) :
Verso : oui
Image : Rues de Paris 261vc.jpg
Transcription : [[Transcription_Manuscrit::De Greve, ou demeure Jouan,

Un homs qui n’a pas veue saine. Prés de la ruele de Saine, En la rue sus la riviere, Trouvai une fausse estriviere. Si m’en reving tout droit en Greve, Le chemin de riens ne me greve. Tantost trouvai la Tanerie Et puis aprés la Vanerie, La rue de la Coifferie Et puis aprés la Tacherie Et la rue aus Commanderesses Ou il a maintes tencheresses Qui ont maint homme pris o brai. Par le Carefour de Mibrai En la rue S. Jaque et ou porce M’en ving, n’avoie sac ne poce. Puis alai en la Boucherie. La rue de l’Escorcherie Tournai ; parmi la Triperie M’en ving en la Poulaillerie, Car c’est la derreniere rue Et si siet droit sus la Grant Rue. Guillot si fait a tous savoir, Que par deça Grant Pont pour voir N’a que .ij. cent rues mains sis. Et en la Cité .xxxvi., Outre Petit Pont .iiij.xx Ce sont .x. mains de .xvi.xx Dedenz les murs non pas dehors. Les autres rues ai mis hors De sa rime, puisqu’il n’ont chief. Ci vout faire de son Dit chief Guillot, qui a fait maint bia[x] dis,]]

Folio : 261
Page(s) :
Verso : oui
Image : Rues de Paris 261vd.jpg
Transcription : Dit qu’il n’a que iijc et x

Rues a Paris vraiement. Le dous Seigneur du firmament Et sa trés douce chiere Mere Nous deffende de mort amere.


Nom du déposant Madeleine Jeay


Auteur Titre Lieu de publication Date de publication
Edgar Mareuse Le Dit des rues de Paris Paris 1875


Liste de lieux : les rues de Paris

Faits relatifs à List:153 — Recherche de pages similaires avec +.
AuteurmonoEdgar Mareuse +
CoteBnF fr. 24432 +
Date de publication1875 +
Folio257 +, 258 +, 259 +, 260 + et 261 +
IncipitLa rue de la Huchete a Paris +
IstitutionBibliothèque nationale de France, Manuscrits +
LangueLangue vernaculaire +
Lieu de publicationParis +
ListeListe avec retours à la ligne +
NationFRANCE +
Nom auteurGuillot de Paris +
Nom du déposantMadeleine Jeay +
Periode1300-1350 +
Supportparchemin +
Support 2codex +
TitreLe Dit des rues de Paris +
TitremonoLe Dit des rues de Paris +
TranscriptionMaint dit a fait de roys, de conte Guillot
Maint dit a fait de roys, de conte

Guillot de Paris en son conte. Les rues de Paris briement A mis en rime, oiez comment. La rue de la Huchete a Paris Premiere, dont pas n’a mespris, Asés tost trouva Sacalie Et la petite Bouclerie, Et la grant Bouclerie aprés,

Et Herondale tout enprés.
Bouclerie aprés, Et Herondale tout enprés. +
Transcription ManuscritEn la rue Pavee alé Ou a maint visage halé
En la rue Pavee alé

Ou a maint visage halé. La rue a l’Abé S. Denis Siet asés prés de S. Denis, De la grant rue S. Germain Des Prez, si fait rue Cauvain, Et puis la rue S. Andri. Dehors mon chemin s’estendi Jusques en la rue Poupee, Adonc ai ma voie adrecee.

En la rue de la Barre vins, Et en la rue a Poitevins, En la rue de la Serpent, De ce de riens ne me repent. En la rue de la Platriere, La maint une dame loudiere Qui maint chapel a fait de fueille. Par la rue de Hautefeulle Ving en la rue de Champ-Petit, Et au desus est .i. petit La rue du Puon vraiement. Je descendi tout belement Droit a la rue de Cordeles : Dames i a; le descort d’elles Ne voudroie avoir nullement. Je m’en alai tout simplement D’iluecques au Palais de Termes Ou il a celiers et citernes, En celle rue a mainte court. La rue aux hoirs de Harecourt. La rue Pierre Sarrazin

Ou l’en essaie maint roncin
ierre Sarrazin

Ou l’en essaie maint roncin +, Chascun an, comment c’on le hape.

Contreva
Chascun an, comment c’on le hape.

Contreval rue de le Harpe Ving en la rue S. Seuring, Et tant fis c’au carefour ving. La Grant rue trouvai briement ; De la entrai premierement Trouvai la rue as Escrivains. De cheminer ne fu pas vains En la petite ruelete S. Seurin ; mainte meschinnete S’i louent souvent et menu, Et font batre le trou velu Des fesseriaus, que que nus die. En la rue Erembourc de Brie Alai, et en la rue o Fain. De cheminer ne fu pas vain. Une femme vit batre lin Par la rue S. Mathelin. En l’encloistre m’en retourné S. Beneoit le Bestourné. En la rue as hoirs de Sabonnes A .ij. portes belles et bonnes. La rue a l’Abbé de Cligny

Et la rue au Seigneur d’Igny Sont prés de la rue o Corbel. Desus siet la rue o Ponel Et la rue a Cordiers aprez Qui des Jacopins siet bien prez. Encontre est rue S. Estienne. Que Diex en sa grace nous tiengne Que de s’amour aions mantel. Lors descendi en Fresmantel En la rue de l’Oseroie;

Ne sai comment je desvouroie
e l’Oseroie;

Ne sai comment je desvouroie +, Ce c’onques nul jour ne voué

Ne a Pasques
Ce c’onques nul jour ne voué

Ne a Pasques ne a Noué. En la rue de l’Ospital Ving. Une femme i despital Une autre femme folement De sa parole moult vilment. La rue de la Chaveterie Trouvai ; n’alai pas chiés Marie En rue S. Syphorien Ou maingnent li logipcien. Enprés est la rue du Moine Et la rue au Duc de Bourgoingne Et la rue des Amandiers prez Siet en une autre rue enprez Qui a non rue de Savoie. Guillot de Paris tint sa voie Droit en la rue S. Ylaire Ou une dame debonnaire Maint, c’on apele Giete das. Encontre est la rue Judas, Puis la rue du Petit-Four, C’on apelle le Petit-Four, S. Ylaire, et puis clos Burniau Ou l’en a rosti maint bruliau Et puis la rue du Noier, Ou pluseurs dames por louier Font souvent batre leur cartiers. Enprez est la rue a Plastriers Et parmi la rue as Englais Ving a grant feste et a grant glais. La rue a Lavendieres tost Trouvai. Prez d’iluec assez tost La rue qui est belle et grant Sainte Genevieve la grant,

Et la petite ruelete
Genevieve la grant,

Et la petite ruelete +, Enprés est rue de l’Escole,

La demeure Dam
Enprés est rue de l’Escole,

La demeure Dame Nicole. En celle rue, ce me samble, Vent-on et fain et fuerre ensamble, Puis la rue S. Julien Qui nous gart de mauvais lien. M’en reving en la Bucherie, Et puis en la Poissonnerie. C’est verité que vous despont, Les rues d’Outre Petit Pont Avons nommees toutes par nom

Guillot qui de Paris ot nom : .iiiixx, par conte en y a, Certes plus ne mains n’en y a. En la Cité isnelement M’en ving aprés priveement. La rue du Sablon par m’ame; Puis rue Neuve Nostre Dame. Enprés est la rue a Coulons D’iluec ne fu pas mon cuer lons, La ruele trouvai briement De Saint Christofle et ensement La rue du Parvis bien prés Et la rue du Cloistre aprés Et la grant rue S. Christofle. Je vi par le trelis d’un coffre En la rue S. Pere a beus Oisiaus qui avoient piez beus Qui furent pris sus la marinne. De la rue Sainte Marine En la rue Cocatris vins, Ou l’en boit souvent de bons vins,

Dont maint homs
boit souvent de bons vins,

Dont maint homs +, souvent se varie, La rue de la Confrarie

N
souvent se varie,

La rue de la Confrarie Nostre Dame; et en Charoui Bonne taverne achiez ovri. La rue de la Pomme assez tost Trouvai, et puis aprez tantost Ce fu la rue as Oubloiers. La maint Guillebert a braiés, Marcé palu, La Juerie Et puis la petite Orberie Qui en la Juerie siet. Et me samble que l’autre chief Descent droit en la rue a Feves Par deça la maison o fevre. La Kalendre et la Ganterie Trouvai, et la grant Orberie. Aprez, la grant Bariszerie Et puis aprés la Draperie Trouvai et la Chaveterie Et la ruele Sainte Crois Ou l’en chengle souvent des cois. La rue Gervese Lorens Ou maintes dames ygnorens Y maingnent qui de leur quiterne

Enprés rue de la Lanterne. En la rue du Marmouset Trouvai .i. homme qui mu fet Une muse corne bellourde. Par la rue de la Coulombe Alai droit o port S. Landri : Là demeure Guiart Andri. Femmes qui vont tout le chevés Maingnent en rue du Chevés. S. Landri est de l’autre part,

La rue de l’Ymage depart.
e l’autre part,

La rue de l’Ymage depart. +, mucet Une femme en terre et ensiet.

La rue
mucet

Une femme en terre et ensiet. La rue des Estuves emprés siet. Enprés est la rue du Four ; Lors entrai en .i. carefour, Trouvai la rue des Escus. .I. homs a granz ongles locus Demanda, Guillot, que fes tu ? Droitement de Chastiau Festu M’en ving a la rue a Prouvoires Ou il a maintes pennes vaires ; Mon cuer si a bien ferme veue. Par la rue de la Croiz Neuve Ving en la rue Raoul Roissole, N’avoie ne plais ne sole, La rue de Monmatre trouvé. Il est bien seu et prové, Ma voie fut delivre et preste, Tout droit par la ruelle e prestre Ving a la pointe S. Huitasse, Droit et avant sui ma trace Jusques en la Tonnelerie, Ne sui pas cil qui trueve lie. Mais par devant la halle au blé Ou l’en a mainte foiz lobé, M’en ving en la Poisonnerie Des Halles, et en la Formagerie,

Tantost trouvai la Ganterie,
a Formagerie,

Tantost trouvai la Ganterie, +, A l’encontre est la Lingerie.

La rue o Fev
A l’encontre est la Lingerie.

La rue o Fevre siet bien prés Et la Cossonnerie aprés. Et por moi miex garder des Halles Par desouz les avans des Halles, Ving en la rue a Prescheeurs, La bui avec Freres Meneurs Dont je n’ai pas chiere marie. Puis alai en la Chanverie, Asez prés trouvai Maudestour Et le carrefour de la Tour Ou l’en giete mainte sentence En la maison a dan Sequence, Le puis le carrefour depart ; Jehan Pinche clou d’autre part Demoura tout droit a l’encontre. Or dirai sanz faire lonc conte La petite Truanderie Es rues des Halles s’alie, La rue au Cingne, ce me samble, Encontre Maudestour assamble Droit a la grant Truanderie. Et Merderiau n’obli je mie, Ne la petite ruelete Jehan Bingne par S. Cler surete. Mon chemin ne fu pas trop rogue. En la rue Nicolas Arode Alai, et puis en Mauconseil : Une dame vi sus .i. seil Qui moult se portoit noblement ; Je la saluai simplement, Et elle moi par S. Loys. Par la S. rue S. Denis

Ving en la rue as Oues droit.
rue S. Denis

Ving en la rue as Oues droit. +, Pris mon chemin et mon adroit

Droit en la
Pris mon chemin et mon adroit

Droit en la rue S. Martin Ou j’oï chanter en latin De Nostre Dame .i. si dous chans. Par la rue des Petis Chans Alai droitement en Biaubourc, Ne chassoie chievre ne bouc. Puis truis la rue a Jongleeurs C’on ne me tiengne a jengleeurs. De la rue Gieffroi l’Angevin

En la rue des Estuves vin Et en la rue Lingariere, La ou l’en a mainte plastriere D’archal mise en oeuvre pour voir Pluseurs gens pour leur vie avoir. Et puis la rue Sendebours La Trefilliere a l’un des bous Et Quiquenpoit que j’ai moult chier, La rue Auberi le Bouchier Et puis la Conreerie aussi. La rue Amauri de Roussi, Encontre Trousse vache chiet, Que Diex gart qu’il ne nous meschiet ; Et la rue du Vin le Roy, Dieu grace ou n’a point de desroy. En la Viez Monnoie par sens M’en ving aussi con par asens. Au desus d’iluec .i. petit Trouvai le Grand et le Petit Marivaux, si comme il me samble, Li uns a l’autre bien s’asamble. Au desous siet la Hiaumerie Et asés prés la Lormerie ;

Et parmi la Basennerie
prés la Lormerie ;

Et parmi la Basennerie +, Ving en la rue Jehan le Conte.

La Savonner
Ving en la rue Jehan le Conte.

La Savonnerie en mon conte Ai mise; par la Pierre o let Ving en la rue Jehan Pain molet, Puis truis la rue des Arsis. Sus un siege .i. petit m’assis Pour ce que le repos fu bon. Puis truis les .ij. rues S. Bon, Lors ving en la Buffeterie, Tantost trouvai la Lamperie, Et puis la rue de la Porte S. Mesri ; mon chemin s’aporte Droit en la rue a Bouvetins. Par la rue a Chavetiers tins Ma voie en rue de l’Estable Du Cloistre qui est honestable De S. Mesri en Baillehoe Ou je trouvai plenté de boe Et une rue de renon, Rue neuve S. Mesri a non.

Tantost trouvai la Court Robert De Paris. Més par S. Lambert Rue Pierre o lart siet prés, Et puis la Bouclerie après. Ne la rue n’oubli ge pas Symon le Franc. Mon petit pas Alai vers la Porte du Temple, Pensis, ma main delez ma temple. En la rue des Blans Mantiaus Entrai, ou je vis mainte piaus Metre en conroi et blanche et noire. Puis truis la rue Perrenele De S. Pol, la rue du Plastre Ou maintes dames leur emplastre A maint compaignon ont fait batre,

Ce me samble, por eulz esbatre.
ait batre,

Ce me samble, por eulz esbatre. +, En la rue au Roy de Sezille

Entrai; tantos
En la rue au Roy de Sezille

Entrai; tantost trouvai Sedile : En la rue Renaut le Fevre Maint, ou el vent et pois et feves. En la rue de Pute y Muce Y en entrai en la maison Luce Qui maint en rue de Tyron : Des dames ymes vous diron. La rue de l’Escouffle est prés Et la rue des Rosiers prés Et la grant rue de la Porte Baudeer, si con se comporte. M’en alai en rue Percié : Une femme vi destrecié Pour soi pignier, qui me donna De bon vin. Ma voie adonna En la rue des Poulies S. Pou Et au desus d’iluec .i. pou Trouvai la rue a Fauconniers Ou l’en trueve bien por deniers Femmes por son cors soulacier. Parmi la rue du Figuier Et parmi la rue a Nonnains D’Iere, vi chevaucher .ij. nains Qui moult estoient esjoï. Puis truis la rue de Joy Et la rue Forgier l’Anier. Je ving en la Mortelerie Ou a mainte tainturerie. La rue Emeline Boiliaue, La rue Garnier desus l’yaue Trouvai, a ce mon cuer s’atyre. Puis la rue du Cimetire S. Gervais, et par l’Ourmeciau. Sanz passer fosse ne ruissiau, Ne sanz passer planche ne pont La rue a Moinnes de Lonc Pont

Trouvai, et rue S. Jehan
nnes de Lonc Pont

Trouvai, et rue S. Jehan + et Dit qu’il n’a que iijc et x Rues a Paris vraiement. Le dous Seigneur du firmament Et sa trés douce chiere Mere

Nous deffende de mort amere. +
TypeImage +
TypologieDits et fabliaux +
Versooui + et non +