List:150

De PolimaWiki
Type Image
Nom auteur Eustache Deschamps
Titre Ballade 1220
Incipit L’en doit bien les femmes loer
Forme de la liste Liste avec retours à la ligne
Periode 1450-1500
Langue Langue vernaculaire
Lieu de production
Pays FRANCE
Région
Espace hors Europe
Chargement de la carte...
La coordonnée suivante n'a pas été reconnue : <div><span class="errorbox">Erreur fatale&#160;: Failed to parse or geocode</span></div><br /><br />.
La coordonnée suivante n'a pas été reconnue : <div><span class="errorbox">Erreur fatale&#160;: Failed to parse or geocode</span></div><br /><br />.
Typologie Poésie
Autres
Mot clé Poésie, Liste avec retours à la ligne, FRANCE, 1450-1500, Langue vernaculaire



Ville PARIS
Institution Bibliothèque nationale de France, Manuscrits
Cote Manuscrit BnF fr. 840
Support (matière) parchemin
Support (forme) codex
Support (commentaire)
Folio 330
Page
Verso oui
Image Deschamps 330vd.jpg
Transcription Sur la condicion et meurs de pluseurs femmes du temps ancien.

L’en doit bien les femmes loer Et honourer en tous pays Ou l'en puet par escript trouver, Qui tant ont amé leurs maris Que Rosymonde, Thaïs, La femme Job, fort emparlee, Genyvre, Yseult et Bersabee Et la femme Cathon le saige ; Enquerez tuit de leur couraige, Et quant bien enquis en sera, Qui y voit proufit ou dommaige, Lors se marie qui vourra ! Les hystoires puet l'en noter De Dalida, Semiramis, D'Elayne qui se fist embler, S'en furent destruis mains pays. Par Dyannira fut trahis Hercules et sa char bruslee

Folio : 331
Page(s) :
Verso : non
Image : Deschamps 331ra.jpg
Transcription : Par la chemise envenimee ;

Dydo fut royne de Cartaige, Qui corrompit son mariaige ; Helas ! Que fist Clythemetra A son seigneur ? Qui sent tel raige, Lors se marie qui vourra ! Par Herodyade, est tout cler, Fut saint Jehan Baptiste a mort mis ; L'ancelle a congnut au parler Saint Pierre qui en fut souspris : Renoiez en fut Jhesucris, Dont mainte larme a puis plouree. Mar fut la phitonique nee Pour Saul, par son devinaige ; Cyrcico, par son oultraige, En Thessale l'ost conjura Des Rommains. Qui sent ce langaige, Lors se marie qui vourra ! L'envoy Prince, cy a maint tesmoinaige Pour soy bouter en mariaige, Ou paix et amour trouvera, Humilité sanz seignouraige, Et s'ainsi est qu'il assouaige, Lors se marie qui vourra !


Nom du déposant Madeleine Jeay


Auteur Titre Lieu de publication Date de publication
Queux de Saint-Hilaire Œuvres complètes d’Eustache Deschamps Paris 1889


Liste de personnes : femmes fidèles et trompeuses ; topos des textes relatifs au mariage

Faits relatifs à List:150 — Recherche de pages similaires avec +.
AuteurmonoQueux de Saint-Hilaire +
CoteBnF fr. 840 +
Date de publication1889 +
Folio330 + et 331 +
IncipitL’en doit bien les femmes loer +
IstitutionBibliothèque nationale de France, Manuscrits +
LangueLangue vernaculaire +
Lieu de publicationParis +
ListeListe avec retours à la ligne +
NationFRANCE +
Nom auteurEustache Deschamps +
Nom du déposantMadeleine Jeay +
Periode1450-1500 +
Supportparchemin +
Support 2codex +
TitreBallade 1220 +
TitremonoŒuvres complètes d’Eustache Deschamps +
TranscriptionSur la condicion et meurs de pluseurs femm
Sur la condicion et meurs de pluseurs femmes du temps ancien.

L’en doit bien les femmes loer Et honourer en tous pays Ou l'en puet par escript trouver, Qui tant ont amé leurs maris Que Rosymonde, Thaïs, La femme Job, fort emparlee, Genyvre, Yseult et Bersabee Et la femme Cathon le saige ; Enquerez tuit de leur couraige, Et quant bien enquis en sera, Qui y voit proufit ou dommaige, Lors se marie qui vourra ! Les hystoires puet l'en noter De Dalida, Semiramis, D'Elayne qui se fist embler, S'en furent destruis mains pays. Par Dyannira fut trahis

Hercules et sa char bruslee
ra fut trahis Hercules et sa char bruslee +
Transcription ManuscritPar la chemise envenimee ; Dydo fut royne
Par la chemise envenimee ;

Dydo fut royne de Cartaige, Qui corrompit son mariaige ; Helas ! Que fist Clythemetra A son seigneur ? Qui sent tel raige, Lors se marie qui vourra ! Par Herodyade, est tout cler, Fut saint Jehan Baptiste a mort mis ; L'ancelle a congnut au parler Saint Pierre qui en fut souspris : Renoiez en fut Jhesucris, Dont mainte larme a puis plouree. Mar fut la phitonique nee Pour Saul, par son devinaige ; Cyrcico, par son oultraige, En Thessale l'ost conjura Des Rommains. Qui sent ce langaige, Lors se marie qui vourra ! L'envoy Prince, cy a maint tesmoinaige Pour soy bouter en mariaige, Ou paix et amour trouvera, Humilité sanz seignouraige, Et s'ainsi est qu'il assouaige,

Lors se marie qui vourra !
'il assouaige, Lors se marie qui vourra ! +
TypeImage +
TypologiePoésie +
Versooui + et non +